Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 16:14

Dans nos aubes ouatées que la rosée emperle

Les muses du matin, industrieuses fées,

A quelque rameau souple accrochant leurs dentelles

Cherchent à capturer les diamants de l'été.

 

Lorsque la brume encor s'étire et s'évapore 

Leurs fines créations restent insoupçonnées.

Mais lorsque le soleil, appelé par l'aurore

Dans un ciel frais lavé commence à rayonner,

 

Lorsque les blancs flocons de la brume estivale

Dans l'air encore frais se dissolvent enfin,

Quand se révèle alors la beauté matinale

De ce monde tout neuf où s'ouvrent nos chemins,

 

On peut apercevoir ces pièges de lumières,

Ces filets à diamants, ces dentelles perlées.

Et nulle fée au monde n'arriverait à faire

Un ouvrage égalant ces splendeurs étalées.

 

Le soleil matinal, le fier soleil vainqueur

Qui s'élance joyeux pour parcourir le ciel

Paraît s'émerveiller d'un talent sans pareil

Œuvre d'art suspendue entre branches et fleurs...

 

Et la toile emperlée de lumière vibrante,

Fragile création qui tremble dans le vent,

Où brillent mille feux de lumière dansante

Brûlée par le soleil, disparaît lentement....

 

Jacky Questel

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacky Du Béarn - dans Mes poèmes
commenter cet article

commentaires

MONIA 7 12/05/2009 09:53

coucou Jacky

j'aime beaucoup cette poésie !
elle est fraîche et tendre
bisous

Présentation

  • : Le blog de Jacky Du Béarn
  • Le blog de Jacky Du Béarn
  • : Ma région, mes passions, mes diaporamas, mes voyages, France, ville,
  • Contact

  • Jacky Du Béarn

Recherche