Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 19:53

L’ours brun des Pyrénées est un  magnifique plantigrade, en général pacifique, mais en voie de disparition, car il a été chassé à outrance, d’une part, et que d’autre part le tourisme de montagne ne lui laisse plus beaucoup d’espace vital.

Heureusement ( ???)  nos bureaucrates de Paris ont  eu une idée, une de ces idées qui viennent derrière un bureau, dans les pièces capitonnées des ministères si loin des réalités de terrain : puisque l’ours des Pyrénées disparaît,  on va lui apporter du sang neuf  et importer des ours de Slovénie ! Ce qui fut fait.
Mais voilà… L’ours de Slovénie n’a pas derrière lui des générations de cohabitation avec les humains. Son instinct ne peut pas lui dire, lui qui est habitué aux espaces illimités, les dangers de cette cohabitation, pour l’un comme pour l’autre. Et une polémique violente est née dans nos calmes vallées. Pour ou contre l’ours ? Chaque camp a ses passionnés. Et il y a, heureusement, ceux qui tentent de trouver une solution intermédiaire. Mais en attendant, les attaques de troupeaux sont de plus en plus nombreuses. L’ours tue une ou deux bètes, mais les autres, affolées, avec l’instinct grégaire qui caractérise les moutons, se jettent dans les précipices et se tuent parfois par dizaines. Les bergers appellent l’ours "le voleur de sommeil". C’est bien dire l’angoisse qu’il suscite…

Pour l’instant, notre ministre de l’environnement a décidé de lâcher d’autres ours dans nos vallées. Alors, affaire à suivre…


 
Et un petit poème de ma composition :


L’ours, roi des forêts et des vertes montagnes,

 

Majestueux et lourd, imposant et pataud,

Le voici maintenant parcourant la campagne,

Un anneau dans le nez, amusant les badauds…

Il ne connaîtra plus la forêt séculaire,

La myrtille odorante et le champignon roux,

le saumon frétillant bondissant dans l’eau claire,

le soleil, la rosée, les étés, le vent fou.

Dressé, maté, dompté, mené par une chaîne,

Oublieux d’autrefois et des splendeurs passées,

Dansant sous le bâton du dresseur qui le mène

Il martèle le sol de son pas cadencé.

L’homme l’a asservi. Oublieux de sa race,

Ignorant de sa force, ridicule et pataud,

Il danse maintenant sur les rues et les places

Sous les cris des enfants, les rires des badauds.

Pourtant on voit parfois dans sa prunelle sombre

Passer une lueur… un appel… comme un cri…

Il revoit vaguement le sapin et la combe

D’où on l’a arraché, lorsqu’il était petit.

Alors, humant dans l’air les senteurs printanières,

les parfums oubliés, les aromes lointains,

Recherchant dans le vent les odeurs familières,

Il  fixe au loin les monts verdoyants et hautains…

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacky Du Béarn - dans Nouvelles du Béarn
commenter cet article

commentaires

Jean-Yves Connoir 23/11/2008 19:12

Es-tu sûre que l'ours tue réellement les brebis? Ne s'agit-il pas de chiens errants.? Les bergers ont tout intérêt à dire que c'est l'ours car leurs brebis leurs sont payer beaucoup plus qu'elles ne valent. Il exixte des patauds qu'on leur a fourni gratuitement alors quand font- ils? C'est un bon remède anti-stress.
D'autre part je connais un berger qui envoie ses brebis dans la vallées d'Ossau et lui a des Patauds. Et il est pour la réhabilitation de l'ours.

Monia7 02/11/2008 12:57

BRAVO pour ce très beau poème Jacky !
chaque jour, je fais un petit tour sur ton blog, petit à petit, je verrai tout !
merci pour tout : diapos et blog
bisous
amitiés
Monia

Michel Terrier 01/11/2008 13:57

Mais oui ! Chère Jacky,
En Savoie nous avons un problème identique avec le loup. J'en parle dans mon blog à propos de l'anthropocentrisme (voir mon site) Le loup égorge 10 brebis pour en manger une. Il est programmé cela et discuter sur ses sentiments, sa beauté (selon nos critères humains) est charmant mais bien artificiel. Les bergers ne savent plus que faire. Les moutons sont traumatisées. Les patous posent d'autres problèmes. Si nos ancêtres ont éliminé le loup c'était pour des raisons simples. Les intellectuels de bureau se refont un monde imaginaire peuplé de gentils "nounours" ou de "loups loyaux" ??? Le monde de Walt Disney n'est pas le monde réel.
Les problèmes de notre monde : faim, misère, conflits, religions, décadence, me semblent plus importants.

Yvonne 22/10/2008 21:00

A quand un diapo sur l'ours ????

j'adore la photo de la sirène.

Robert Serge HANNA 13/10/2008 02:43

J'aimerais, malgré la rudesse de sa vie, être cet ours dont elle parle si bien. Il n'y a qu'une Béarnaise pour parler avec tant de poésie et si tendrement de sa montagne. Robert Serge

Présentation

  • : Le blog de Jacky Du Béarn
  • Le blog de Jacky Du Béarn
  • : Ma région, mes passions, mes diaporamas, mes voyages, France, ville,
  • Contact

  • Jacky Du Béarn

Recherche