Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 11:34

Merci à leurs auteurs...

 

 

 

Un rayon de soleil en ce dimanche matin

Aide c’est sûr à supporter son chagrin.

En pensant à ceux qui cette année

Après bien des souffrances nous ont quittés

Oui ce petit poème pour mon amie Jacky,

 Qui a donné tout au long de sa vie,

Tant de douceur de tendresse et d’amour.

 Il est juste qu’après son départ sans retour

On ne l’oublie pas et faire en sorte de suivre ce chemin,

Avec courage quel que soit notre destin.

Elle qui savait si bien prêcher la Sainte parole

N’écoutant que son cœur

Et les messages qu’elle puisait auprès de son bienfaiteur

Aussi en ces jours qui nous rapprochent de Noël

Ces quelques mots venus de mon cœur c’est pour elle

 

J’espère qu’elle a trouvé tout la haut

Tout ce qu’elle méritait pour elle rien n’est trop beau

Mon écriture va s’achever

Mais mon cœur ne pourra jamais oublier

Une femme aussi simple courageuse attentionnée

Bien souvent elle me l’a prouvé

Et si elle a fermé ses yeux pour toujours

 

Alors je lui dis ceci

Chère Jacky tu n’es pas loin

Et le jour venu ;  oui je le crois je te rejoindrais,

 Et ensemble on continuera ce que nous avions commencé.

 

Ton amie pour la vie

 

Annie

 

 

---------------------------------------

 

 

  ROSE DE CŒUR, "JACKY DU BÉARN"

 

La fleur se love, émue, au creux de l’épineux

Qu’un pur manteau de neige enveloppe de givre ;

Son âme sage cueille un soupir lumineux

Que le ciel diaphane, à l’instant, lui délivre.

 

Dans le jardin désert, l’oiseau se tait, craintif ;

La rose dépouillée offre sa délivrance

La mort lave son front d’un souvenir captif

Il pleut sur l’herbe fraîche, exulte l’espérance.

 

Se plaisant ici-bas, l’on subit le destin

Nul être ne réchappe à cette servitude ;

La belle qui s’endort sertit l’azur satin

Perle sous ses yeux clos, l’intime infinitude.

 

Amis, que voyez-vous lorsque le cœur saisi

Pose un regard d’amour sur la douceur brûlante ?

La froidure du jour guette l’homme transi ...

Trouverons-nous la grâce en l’aube jaillissante ?

 

Marie-France

 

 

-------------------------------------------

 

                                                     A  JACKY

 

Il ne fallait que peu de temps

Pour estimer la disparue,

Son sourire, fleur de printemps,

Réchauffait l'hiver de la rue.

 

Lors de ses diaporamas

Chacun s'en allait en voyage,

Endroits secrets, panoramas,

Que l'on savoure davantage.

 

Son amour encor rejaillit

Dans quelque survivant poème,

Si le corps aujourd'hui faillit

Le coeur s'épanche en un " Je t'aime " .

 

 

Elle avait une telle aura

Qui ceignait toute sa personne

Que désormais le ciel aura

Une étoile auprès de Pomone.

 

Certes sa vie a dû finir

Pour une autre, dite éternelle,

Mais nous gardons le souvenir

D'une âme saine et fraternelle.

 

Tino

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacky Du Béarn - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Bertorelle 23/12/2012 11:49

Ah !! si j'étais poète !! mais je ne le suis pas et me contente de lire tous ces beaux poèmes jaillis de votre coeur pour une Amie tant Aimée. GB

Présentation

  • : Le blog de Jacky Du Béarn
  • Le blog de Jacky Du Béarn
  • : Ma région, mes passions, mes diaporamas, mes voyages, France, ville,
  • Contact

  • Jacky Du Béarn

Recherche