Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 20:36

Il est une fois…

 

Les pantoufles de feutre de Dame Jacky

 

 

Il était une fois…

C’est ainsi que j’aurai pu commencer ce conte,… s’il était conte !

Etant une histoire vraie, je vais donc vous la commencer par « il est une fois » !

 

Il est une fois, Dame Jacky qui vivait bien loin, en bout de France à Oloron Ste-Marie dans le Béarn exactement.

Depuis 75 ans elle parcourait à pieds, à vélo, à mobylette, en voiture la terre qui l’avait vue naître et qui, de son point de vue, l’a verrai mourir.

Elle en usa des chaussures durant ce temps, cuir, toiles, pantoufles…

 

Vint l’âge mûr et les pieds de dame Jacky se déforment et le choix des chaussures se restreint. Les plus souples souliers la blessent. Dame Jacky s’entête et cherche désespérément, pour accompagner ses tenues, des souliers ! Et c’est avec des pieds blessés que le soir elle retire ses tortionnaires.

Une seule paire lui va « pour le mieux » mais elles sont vieilles, défraichies, usées. Alors, au mépris des biens pensants, dans sa ville d’Oloron, elle part faire ses courses en pantoufles de feutre grenat, doublées de fourrure, lui tenant chaud et qui ne la blessent pas…

Oui messieurs-dames, vous avez bien lu… en pantoufles !

A 75 ans, en 2008, Dame Jacky entame une nouvelle vie. Un déménagement loin de ses montagnes est prévu. Pour ce faire, notre amie réduit au maximum son paquetage. Tri des vêtements, tri des meubles, elle ne garde que cet essentiel qui tiendra dans deux voitures. Et dans l’un des cartons, sa paire de chaussures défraichies et… ses pantoufles !

 

Et c’est pantoufles aux pieds qu’elle entame, en chantant, cette nouvelle vie !


Lors de son premier voyage à Paris, les chaussures en cuir usagées sont portées… Elle ne peut tout de même pas mettre ses pantoufles pense-t-elle. Au retour, les chaussures seront définitivement reléguées dans un placard et oubliées !

Sa nouvelle vie l’appelle, elle la casanière, découvre les voyages. Un voyage, deux voyages… Dame Jacky souffre trop dans ses chaussures usées. Qu’à cela ne tienne, elle en achète une nouvelle paire ! Un voyage, une journée, les pieds meurtris refusent cette nouveauté !

Le matin du deuxième jour, à l’hôtel, Jacky apparait… en pantoufles.

Un peu honteuse elle demande à son accompagnatrice si exceptionnellement elle peut mettre, pour cette journée et le temps que ses pieds guérissent, ses pantoufles. Eclats de rires réciproques !

De ce jour, les pantoufles aux pieds de Dame Jacky ont visité la France entière, parcourus des milliers de kilomètres. Eté comme hiver, printemps et automne n’eurent aucune prise sur elles. Infatigables, elles découvrirent les petites et grandes villes de France. Lyon, Moulins, Nevers, Paris, Grenoble, Avignon, Miramas,… accueillir Dame Jacky ainsi chaussée. Chaque être, chaque pierre, chaque parcelle de terre, chaque herbe se rappelle de son passage et le porte en lui.

Qu’elle était bien notre Jacky dans ses pantoufles de feutre grenat ! Les pieds bien au chaud, sans aucune blessure elle a ri, chanté, découvert maints paysages, osé avancer sur les chemins de rencontres. Durant quatre ans ses pantoufles la suivirent sans rechigner sur son chemin de vie.

Le lundi 29 octobre 2012, Dame Jacky souhaite « quand même » changer ses pantoufles. La fourrure est usée et « tout de même, elles vieillissent ». Malgré des essais la recherche, pour cette journée s’avéra infructueuse. Le lendemain elle s’alitait…

 

En décembre 2012,  elle a rejoint son étoile… chaussée de ses pantoufles de feutre grenat !

 

Yvonne Ollier

 

Repost 0
Published by Jacky Du Béarn
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 11:06

Sébastien a quinze ans. Il est heureux de faire un apprentissage qui lui plait. Heureux de voir s’arrondir son pécule. Heureux de retrouver ses copains, le soir. Heureux de vivre, tout simplement.

Pourtant, Sébastien se pose une question dont il n’arrive pas à trouver la réponse : ses parents fêtent, cette semaine, leurs vingt ans de mariage. Quelle surprise, quel cadeau leur faire ? Il veut quelque chose d’original, d’inattendu, mais il veut être sûr de bien choisir… Il s’arrête souvent devant les vitrines, chiné par les copains : « tu cherches un cadeau pour ta petite ? Elle s’appelle comment ? Cachottier ! Parle-nous d’elle ! »

 

Le grand jour approche, mais Sébastien a retrouvé le sourire. Plus de vitrines ! Il mûrit soigneusement dans sa tête les moindres détails de sa surprise…

Alors, une fin d’après-midi, après son travail, il stoppe son vélomoteur devant le plus grand restaurant de la ville. Il est un peu inquiet tout de même ! Aura-t-il assez d’argent ?

La personne de la réception regarde d’un œil inquisiteur ce jeune en jean et baskets qui rentre d’un pas décidé. Ce n’est certes pas le genre de la Maison ! Ici, c’est un restaurant chic !

Sébastien perçoit cette méfiance, mais ne s’y arrête pas. Il expose brièvement son désir, et demande à parler avec un responsable qui puisse l’aider à réaliser ce désir ; La réceptionniste a complètement changé d’attitude. N’est-ce pas de l’envie qu’il y a dans son regard ? Elle doit se dire qu’elle aimerait bien que ses enfants, parfois, lui fassent ainsi une belle surprise…

Elle ne téléphone pas pour appeler quelqu’un, mais se lève. Sébastien comprend que son histoire est en bonne voie et que sa surprise prend tournure. Car il se doute qu’elle raconte au responsable, avec attendrissement, sa petite histoire.

Justement, voici le responsable, qui lui tend la main et l’invite à exposer son projet.

Il décide de commencer par le commencement.

Il explique à un grave monsieur médusé et attendri son projet. Il a soigneusement mijoté le menu, avec tous les plats préférés de ses parents.

  • Vous les mettrez dans un coin tranquille ?
  • - vous pourrez mettre une fleur sur leur table ?
  •  Quels vins avec ces plats ?

 

On arrive à la question cruciale : quel sera le coût ? Surprise encore, mais pour Sébastien cette fois. Ce coût est tout à fait dans ses possibilités. Le directeur, touché par l’amour filial de ce grand garçon, a fait un prix spécial ! vraiment spécial !

 

Il se fait remettre un « bon pour deux repas ». Maintenant, le plus difficile est de garder le secret jusqu’au grand jour.

Ah ! comme il peut être fier de sa surprise ! Son père le serre dans ses bras, maman a les larmes aux yeux.

« tu viens avec nous, nous te payons ton repas ! »

Pas question. Il veut que ses parents se retrouvent seuls, en amoureux.

 

‘Vous vous habillez comment ? Maman, tu serais plus mignonne si tu mettais… » Il surveille attentivement les préparatifs de ses parents, et son visage rayonnant double leur joie.

L’histoire a fait le tour du restaurant. A peine arrivés, les parents sont pris en charge, chouchoutés, choyés… Aucun client, fut-il le plus prestigieux de ce prestigieux établissement, n’a jamais été ainsi comblé…

 

Je puis vous l’assurer, ce fut une belle surprise !!!

Repost 0
Published by Jacky Du Béarn
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 10:05

 

Ce matin je vous entraine dans les Pyrénées, si chères au coeur de Jacky. Ce voyage s'est fait en octobre 2012, alors qu’elle allait voir sa famille et leur dire au revoir... Elle se savait au bout mais elle a tenu à me montrer ce col qu'elle affectionnait particulièrement.

Ne soyons pas triste, elle rayonnait, heureuse de voir ses montagnes et de les partager. Elle m'avait simplement dit au retour : "Je vais travailler de suite les photos et faire les diaporamas, c'est urgent".

 

Bonne fin de semaine à toutes et tous

 

Repost 0
Published by Jacky Du Béarn
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 11:59

Bonjour à tous,

 

Voici un diaporama pour les enfants... Et pour tout âge, n'est-il pas bon de rêver parfois.

Jacky avait entrepris cette histoire il y a déjà quelques temps. Elle en a écrit 8 histoires. Deux diaporamas sont complets... Bernadette Gossein continue les dessins et un peu plus tard, je ferai les montages. Ensuite, une idée... et si nous faisions écrire la suite (après les 8 diapos) par vous tous...  Une belle façon de continuer la mémoire de Jacky.

A suivre donc !

Je vous souhaite un beau dimanche (au coin du feu sur la Nièvre, mais je suis bien certaine que le soleil se cache chez certains d'entre vous) !

 

A bientôt

 

http://www.jackydubearn.fr/diaporamas/enfants/Contes/Zanzibar-1_L-Arrivee.pps

Diaporama : Zanzibar  N° 1
Repost 0
Published by Jacky Du Béarn
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 17:00

Bonjour à tous,

 

De mémoire je ne vous l'ai pas encore envoyé... Je dis de mémoire car over blog ayant changé d'interface, difficile de voir les derniers envois. D'autant que la newletter n'existe plus (où je ne sais où elle se cache et donc vous êtes normalement prévenu en direct lorsque je mets quelque chose sur le blog.

Merci de me prévenir si vous avez bien reçu une note d'info ! et si tout est OK.

 

A bientôt ! Bon dimanche !

 

Attention l'image n'a pas de lien. Cliquez directement sue le lien et non plus sur l'image... Modernisation quand tu nous tiens !

http://www.jackydubearn.fr/diaporamas/geographie/Images_de_France/Le-calvaire-de-Guimiliau.pps

Diaporama : Le calvaire de Guimiliau
Repost 0
Published by Jacky Du Béarn - dans calvaire Guimiliau
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 23:02

L’ENVOL…



Sur la route de l’histoire…
Jamais un être humain
Qu’il soit chaman ou devin
N’aurait pu mieux définir
L’oeuvre de sa vie, son avenir.
Nous captiver, je l’entends
Nous dire tout gentiment
Avec son si bel accent :


«Je suis diaporamiste : mon rêve s’y rapporte.
À chacune, à chacun, en frappant à sa porte,
Je voudrais apporter ma joie et mon entrain.
Leur dire «je suis là» et leur tendre la main
Pour leur faire oublier des journées trop moroses.
Je voudrais partager des ciels bleus et des roses
Avec ceux qui sont seuls et qu’écrase l’ennui,
L’ennui latent, profond, ce sournois ennemi.
À chacune, à chacun, je veux offrir mes rires,
Ma joie et mes chansons, quelquefois mes délires !
Je voudrais qu’en voyant mon nom sur leur ordi,
Un sourire déjà vienne éclairer leur vie !
C’est de la prétention. Hélas ! Ce n’est qu’un rêve…
Je vais me réveiller, et l’illusion est brève.
Mais à chacun, déjà, j’ouvre tout grand mon coeur,
Qu’ils puissent y puiser semences de bonheur…»


Jacky Questel

Eh bien, Jacky, mission accomplie avec chaleur, tendresse, générosité vous avez semé ce qu’il y a de plus noble, de plus majestueux, de plus intemporel : l’Amour, l’Amitié, la Joie, la Beauté !
Qu’on vous connaisse de près ou de loin ces germes nés de votre passion de l’humain nous habitent, grandissent en nous et vivent sous toutes ses formes.
Vous avez pris paisiblement votre envol vers la Lumière des Lumières pour veiller affectueusement sur tous vos nombreux amis.
Merci Jacky, je bénis le Ciel de vous avoir mise sur mon chemin de vie.

 

Deslou

 

Ce magnifique hommage a été écrit par Deslou pour la revue 2000 Regards.

Merci Deslou !

Repost 0
Published by Jacky Du Béarn - dans Divers
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 16:46

Reverie

Repost 0
Published by Jacky Du Béarn - dans Diaporamas
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 18:49

Printemps_boute_selle_1811.jpg

Repost 0
Published by Jacky Du Béarn - dans Diaporamas
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 11:47

En ce jour du muguet, de simples mais sincères voeux formulés par notre amie Hélène Porcher.

Voeux que je relaie en y ajoutant les miens.

 

Yvonne

 

http://www.jackydubearn.fr/amis/Helene_Porcher/MUGUET_2013.pps

 

Repost 0
Published by Jacky Du Béarn
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 19:14

lambader-et-Plouvorn.jpg 

 

 

Repost 0
Published by Jacky Du Béarn - dans Diaporamas
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Jacky Du Béarn
  • Le blog de Jacky Du Béarn
  • : Ma région, mes passions, mes diaporamas, mes voyages, France, ville,
  • Contact

  • Jacky Du Béarn

Recherche